Maude V. Veilleux et Pascale G. Bérubé | Trop de Pascale

Pascale Bérubé est vivante, elle écrit sur son corps, sur la reconfiguration continuelle du « je », elle prend souvent des selfies à l’éclairage rouge et ça lui donne un peu l’air d’une étrangère, elle a collaborée avec plusieurs collectifs et a été publiée sur diverses plateformes. 

Maude Veilleux est née en Beauce. Elle confond fiction et réalité. Elle a publié deux recueils de poésie : Les choses de l’amour à marde et Last call les murènes, ainsi que deux romans : Le vertige des insectes et Prague. En 2018, elle fait paraître un cinquième livre, un roman-web intitulé frankie et alex – black lake – super now (www.maudeveilleux.com), qu’elle laissera doucement mourir.

Ces deux artistes font l’essai de nos installations mi- souterraines dans l’exercice d’une résidence littéraire. Elles y explorent la thématique de TROP DE RÉALITÉ. Abordant le soi très différemment, les artistes cumulent les diffusions prématurées, mise en ligne continuelles et avant-terme. Elles se déploient d’abord partout sauf en galerie où on les conditionne à apparaître, toujours un pied en dehors du concret, ou piégées dans ce vacuum purgatoire, cette interface entre internet et corporalité. 

Résidence | 18 février au 14 mars 2019

Exposition | 15 mars au 05 avril 2019

©Ysé Raoux

418 690 3182

114 rue Bossé, Chicoutimi G7J 1L4

©2019 par Le LOBE. Créé avec Wix.com